Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Data breach : que faire ?

L'un des premiers dangers de la cyber actuels est la fuite de données. Zoom sur la " data breach ".]

  • Imprimer

Crée le 24 sept. 2021

Comment éviter une data breach ?
© Rawpixel.com
Comment éviter une data breach ?

Qu'est-ce qu'une fuite de données ?

Le terme fuite de données. Il désigne l'exposition d'informations confidentielles, protégées ou sensibles à un individu non autorisé. Il s'agit d'informations qui peuvent être consultées et partagées sans permission. Tous types de données peuvent être sujets à des fuites, qu'il s'agisse d'informations personnelles, bancaires, etc. l existe deux types de fuites de données, à savoir la data breach et le data leak.

Quelles sont les sources des fuites de données ?

  • Des équipements mal protégés ;
  • De mauvais comportements de la part des utilisateurs, tels qu'une mauvaise gestion des accès à privilèges ;
  • Le vol ou encore la perte d'un appareil ;
  • Une cyberattaque.

Qu'est-ce qu'une data breach ?

À la différence du data leak, la data breach est une fuite de données en lien avec une attaque délibérée. En effet, un data leak désigne une perte qui n'a aucun rapport avec une attaque. Ainsi, il est question de data breach lorsque l'attaque a pour objectif de dérober les données. Cette dernière s'est avérée très fréquente depuis quelques années, puisqu'elle se révèle particulièrement rentable pour les cybercriminels.

Le phishing et les malwares

Le phishing et les malwares comptent parmi les principales techniques utilisées par les cybercriminels pour s'emparer des données.

Concernant le phishing, également appelé hameçonnage, sa technique s'appuie sur l'ingénierie sociale. Elle consiste notamment à piéger et berner un individu pour l'inciter à déclencher une fuite.

Les malwares, quant à eux, permettent aux hackers de compromettre un ordinateur, un serveur, un réseau, un système d'exploitation ou encore un logiciel informatique. Ainsi, à travers une faille et grâce à un malware, les cybercriminels peuvent s'approprier des données.

Hébergeur cloud-client : une responsabilité partagée

Pour une sécurité cloud optimale, il est nécessaire que les particuliers ou encore les entreprises assimilent la notion de " responsabilité partagée ". Ainsi, la responsabilité des fournisseurs cloud se limite à assurer la sécurité du cloud, et ce, à l'aide d'outils de sécurisation. Le client, quant à lui, a pour responsabilité de sécuriser les données sur son cloud client.

Comment utiliser une solution de prévention de perte des données (DLP) ?

La prévention de perte des données (DLP) constitue l'une des principales solutions pour réduire les risques de fuite de données. En effet, il s'avère crucial de traiter la sécurité informatique d'un point de vue proactif. Ainsi, voici les pratiques requises pour une DLP (Data Loss Prevention) efficace :

  • Définir et classer les données sensibles, ce qui inclut également la gestion des identités et des accès ;
  • Chiffrer les données, ce qui inclut également le chiffrement des matériels ;
  • Renforcer les systèmes ;
  • Adopter un plan inflexible sur la gestion des correctifs ;
  • Attribuer un rôle spécifique à chaque individu concerné par la DLP ;
  • Automatiser au maximum les processus DLP ;
  • Avoir recours aux détecteurs d'anomalies ;
  • Sensibiliser l'ensemble des acteurs ;
  • Éviter d'enregistrer des données inutiles.