Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quels sont les métiers d'un centre de contacts ?

Dans une perspective de fidélisation ou d'acquisition client, le contact avec le client est primordial et utilise différentes ressources. Quels métiers trouve-t-on dans un centre de contacts ?

  • Imprimer

Crée le 30 août 2021

Les métiers de contact ont ainsi un rôle grandissant, mais quels sont-ils ?
© Atstock Productions
Les métiers de contact ont ainsi un rôle grandissant, mais quels sont-ils ?

Quels sont les métiers au contact direct du client ?

Le client étant au centre des activités d'une entreprise, elle doit établir un lien étroit avec lui. Cela passe par la facilitation des échanges, l'aptitude à répondre aux besoins de la clientèle, à ses questions, y compris à distance. Voici les différents métiers retrouvés au sein d'un centre de contacts.

Le téléconseiller

Présent dans différents domaines d'activité au sein des services clients internalisés comme externalisés, le téléconseiller travaille au sein du service client pour s'occuper notamment des réclamations ainsi que des demandes d'assistance. Le téléconseiller doit posséder des qualités relationnelles, être capable de gérer les situations difficiles, habile dans le domaine de la relation clientèle.

Le salaire moyen d'un téléconseiller est de 1 500 euros bruts par mois.

L'entraîneur de bot

L'intelligence artificielle étant de plus en plus présente dans le domaine de la relation digitale, un nouveau métier a fait son apparition : l'entraîneur de bot. Son rôle est d'apprendre au robot à répondre aux clients de la manière la plus naturelle possible avant de les orienter vers un téléconseiller.

Téléprospecteur

Le téléprospecteur, travaillant également au sein du service clientèle, est en quête de nouveaux clients. Il est chargé de leur proposer des services et des produits à distance en utilisant différents canaux, comme le téléphone ou le chat. Il doit avoir des aptitudes relationnelles avérées.

Un téléprospecteur gagne en moyenne 1 500 euros bruts par mois, une rémunération variable en fonction des entreprises et du lieu d'implantation du centre.

Technicien à distance

Possédant aussi le statut de téléconseiller, le technicien à distance prend en main les requêtes des clients concernant un problème technique à résoudre. Il doit être apte à apporter une solution à un problème concernant un produit ou un service.

Un technicien à distance perçoit un salaire mensuel d'environ 1 900 euros brut.

Quels sont les métiers d'encadrement ?

Un centre de contacts nécessite aussi des profils de gestion et d'animation d'équipe, ainsi que des fonctions plus stratégiques.

Le superviseur

Dans un centre de contacts à distance, le superviseur se charge de contrôler les conseillers. Il a pour mission d'organiser et de veiller au bon déroulement des activités de l'équipe, en vue d'augmenter les performances du service client. Un superviseur gagne en moyenne 2 300 euros par mois.

Gestionnaire de pôle

Le gestionnaire de pôle est chargé de manager une équipe, de coordonner ses activités et de mettre en place une stratégie en vue d'atteindre les objectifs de performances et aussi de développement du service.

Le salaire moyen est d'environ 5 800 euros par mois et augmente selon le niveau d'expérience.

Responsable de plateau

Travaillant également dans un centre de contacts, le responsable de plateau s'occupe d'encadrer et gérer l'équipe d'une unité de production. Il supervise les téléconseillers et met tout en ouvre pour que son équipe soit la plus productive possible.

Le salaire moyen est de 3 900 euros bruts mensuels pour un responsable de plateau.

Gestionnaire de centre

Il dirige les activités d'un centre de contacts, définit la stratégie de développement de son unité, pilote les équipes et prend en main la gestion administrative. Il s'occupe aussi de la veille technologique afin d'adapter les moyens de ses équipes aux évolutions constantes des technologies.

Un gestionnaire de centre gagne en moyenne 7 100 euros bruts par mois.